En finir avec les idées reçues

Vaccination : peu de vraies contre-indications Abonné

Publié le 25/06/2010
Vaccination : peu de vraies contre-indications


©PHANIE

Poussées de fièvre, allergies, maladies auto-immunes, etc.., de nombreuses situations incitent à différer voir à écarter certains vaccins. Pourtant les vraies contre indications à la vaccination restent rares. À condition, de respecter certaines règles…

« Trop souvent, nous constatons un retard dans le calendrier vaccinal des nourrissons en raison de maladies virales banales accompagnées de fièvres plus ou moins élevées », regrette le Dr Marie-Aliette Dommergues, (service de Pédiatrie, CH de Versailles-Le Chesnay). Pourtant en cas d’affection mineure fébrile, comme une rhinopharyngite, une otite, une laryngite ou une diarrhée, l’injection vaccinale peut être réalisée. Dans ces situations, « s’abstenir de vacciner un enfant constitue même une réelle perte de chance de protection », estime le Dr Dommergues. En revanche, en présence d’une…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte