Vaccination : l’Académie hostile à un moratoire sur les adjuvants

Publié le 29/06/2012

Un éventuel moratoire sur les adjuvants à base de sel d'aluminium utilisés dans un grand nombre de vaccins en France n’est pas une bonne idée selon l’Académie de médecine. «Tout moratoire portant sur la non-utilisation des adjuvants aluminiques rendrait impossible, sans aucun argument probant, la majorité des vaccinations», relève-t-elle dans un rapport publié jeudi. L’Acédémie prend donc le contrepied d’un rapport rendu en mars dernier par le groupe d'étude de l'Assemblée nationale sur la vaccination qui préconisait un moratoire, en application du principe de précaution. L'Académie reconnaît qu'il existe un «consensus» sur le danger de l'ingestion d'aluminium à forte dose ou en cas de «consommation chronique à des dosages élevés», mais estime qu'«aucune preuve de toxicité neurologique imputable à l'aluminium de l'alimentation ou des vaccins n'a pu encore être fournie à ce jour». Elle souligne également que la quantité d'aluminium apportée par les vaccins chez les nourrissons demeure très inférieure à la dose de sécurité minimale définie pour l'alimentation.


Source : legeneraliste.fr