Congrès de la Société française de pédiatrie

Vaccin méningocoque, des recos françaises timides ? Abonné

Publié le 28/06/2019
Vaccin méningocoque, des recos françaises timides ?

Méningocoque
A. DOWSETT, HEALTH PROTECTION AG

Bronchiolite, méningite, etc. : cette année encore, le congrès de la Société française de pédiatrie a accordé une large place à l’infectiologie et aux vaccins. Fortement convaincus par leur utilité, certains pédiatres vont même jusqu’à proposer des recos plus musclées, comme pour le méningocoque.

Faut-il revoir les recommandations en matière de vaccination anti-méningocoque ? C’est la question posée sans équivoque par le Dr Marie-Aliette Dommergues (centre hospitalier de Versailles, Le Chesnay) lors du récent congrès de la Société française de pédiatrie (Paris, 19-21 juin). À quand un rappel à l’adolescence ? Pour le méningo C, les autorités françaises préconisent depuis 2010 une vaccination systématique des nourrissons de 12 à 24 mois avec un rattrapage jusqu’à 24 ans. Si dans les groupes d’âge ciblés par la vaccination, cette stratégie a permis une diminution de l…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte