Prévention

Vaccin anti-HPV : même tardivement !  Abonné

Publié le 12/06/2009

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Avec l’évolution des mœurs, la vaccination anti-HPV (Human Papilloma Virus) est à envisager chez les femmes de 24 à 45 ans qui n’auraient pas été en contact avec le virus à HPV et qui seraient prêtes à s’engager dans une nouvelle relation affective. C’est ce que suggère un travail colombien publié dans The Lancet. Deux groupes de patientes vaccinées et non vaccinées ont été suivies durant six mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte