URPS : le SML accuse «pôle Most» de soudoyer des candidats

Publié le 13/07/2010

Alors que les syndicats ont jusqu’à aujourd’hui mardi pour déposer leurs listes en vue des élections du 29 septembre pour les futures Unions régionales des professionnels de santé (URPS), certains ont visiblement du mal à recruter. Ainsi selon le SML, le « Pôle MOST » qui regroupe des « médecins à spécificité thérapeutique » aurait téléphoné à des médecins libéraux en leur proposant « 1 000 euros pour constituer une liste sous sa bannière ». Cette structure, née il y a deux ans, est affiliée à l « Union collégiale ». Dans un communiqué, le SML, qui compte également dans ses rangs un grand nombre de généralistes à orientation particulière, « dénonce vigoureusement cette méthode indigne d’une structure qui prétend représenter les médecins libéraux ». « Le cap de l’inacceptable a été franchi par une structure non représentative, véritable conglomérat d’intérêts aussi divergents qu’incohérents » ajoute un SML très énervé qui « réclame une clarification exemplaire et se réserve le droit de toute action à caractère juridique dans ce sens ».


Source : legeneraliste.fr