Éditorial

Urgences 2017  Abonné

Publié le 20/05/2016
jean

jean

Dans une campagne présidentielle, la santé a souvent une place à part. Prioritaire aux yeux de l’opinion, le sujet est incontournable pour tout candidat qui se respecte. Mais trop sensible pour l’assuré et trop complexe pour le citoyen lambda, il reste un terrain mouvant sur lequel il ne faut surtout pas trop s’engager.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte