Harcèlements

Union Généraliste organise la riposte judiciaire  Abonné

Publié le 24/09/2010
Le syndicat contre-attaque en déposant plainte contre la Cpam pour « abus de pouvoir ».

Ce sont ainsi neuf dépôts de plaintes qui sont désormais partis devant les Tribunaux des affaires de Sécurité sociale (TASS). À Nanterre, Melun, Reims, Lyon, Toulouse, Montpellier, Boulogne-sur-Mer, Saint-Quentin en Yvelines et Vannes. Motif ? « L’abus de pouvoir » des caisses primaires d’assurance-maladie à l’encontre de médecins généralistes, explique le coprésident d’Union généraliste. Car en l’espèce, le Dr Bronner en est persuadé, il ne s’agit ni plus ni moins « d’un abus de droit caractérisé ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte