Une valve dans la valve  Abonné

Publié le 04/11/2011

Une autre direction de la technique percutanée est la réparation des dégénérescences de bioprothèses aortiques implantées chirurgicalement 20 ans plus tôt. C’est la technique du « valve in valve » où l’on implante, par voie percutanée, la valve à l’intérieur de la bioprothèse qui, écrasée, reste en place. « Les résultats hémodynamiques sont bons pour la mitrale ou la tricuspide dégénérée » a indiqué le Pr Vahanian.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte