Une piste pour empécher la formation de calculs rénaux

Publié le 15/10/2010

Des chercheurs américains ont mis au point une technique permettant d'empécher l'agrégation des cristaux qui forment certains calculs rénaux, selon leurs travaux publiés jeudi. Cette approche moléculaire pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements préventifs de calculs formés d'une excrétion excessive, par les reins, de cystine (un acide aminé), estiment les auteurs de cette communication publiée dans la revue américaine Science datée du 15 octobre. Utilisant une technique qui permet d'observer des objets microscopiques de l'ordre du nanomètre (un millionième de mètre), ces chercheurs ont pu déterminer comment les cristaux de cystine s'attachaient les uns aux autres pour former un calcul. Cette découverte permet de sélectionner un agent chimique capable de bloquer ce processus. Les calculs de cystine affectent quelque 20.000 personnes aux Etats-Unis annuellement et sont beaucoup moins fréquents que ceux à base de calcium, dont notamment les oxalates qui comptænt pour environ 80% de tous les calculs rénaux.


Source : legeneraliste.fr