Une pilule amère pour sauver l’ASV  Abonné

Publié le 27/05/2011

Travailler deux ans de plus (jusqu’à 67 ans), cotiser le double (soit 110 euros de plus pour un généraliste en secteur 1) et toucher 15 % de pension ASV de moins: pour sauver le troisième étage de la retraite des médecins libéraux, ces trois paramètres ont été évoqués lors d’une nouvelle réunion Carmf-Caisses-Etat-syndicats la semaine dernière. Une autre est programmée le 1er juin pour finaliser ce sauvetage, préalable à la négociation pour la prochaine convention médicale.


Source : Le Généraliste: 2566