Éditorial

Une petite révolution  Abonné

Publié le 20/06/2014

Placée au cœur de la « Stratégie Nationale de Santé », la médecine générale à la française va-t-elle sortir intacte de cette réforme dont Marisol Touraine a présenté hier jeudi les grandes lignes ? En négatif, les détracteurs de la ministre ont déjà pointé les risques que l’extension du tiers payant qu’elle organise faisait peser sur le modèle du médecin de ville libéral. Mais, pour les généralistes, des bouleversements plus importants sont à attendre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte