Pr Didier SICARD*

« Une médecine qui réfléchit est plus efficace et moins à risque... »  Abonné

Publié le 30/05/2014

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Le Généraliste. Quelles sont les causes du sur-diagnostic et de la prescription abusive d’examens médicaux en France ?

Pr Didier Sicard*. La première raison vient de la disparition de l’examen clinique. Les médecins ne savent plus examiner leurs patients. Un exemple : pour le dépistage du cancer du sein, la mammographie ne sert à rien chez une femme de 70 ans. La palpation suffit, mais cet examen se perd. Une deuxième raison tient à la demande du malade, issue de ses recherches sur Internet et devenue très contraignante pour le praticien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte