Une maternité nivernaise a suspendu les accouchements depuis vendredi

Publié le 22/02/2010

La maternité de Decize dans la Nièvre a suspendu les accouchements depuis vendredi minuit faute de gynécologue-obstétricien, le précédent chef de service ayant pris sa retraite après 32 années de service. Une candidature de dernière minute, celle d'un obstétricien exerçant à Charleville-Mézières, a été examinée et transmise à la DRASS, qui devrait se prononcer d'ici la première semaine de mars. L'avenir de cette maternité (300 accouchements en 2009) a provoqué une polémique dans la région sur fond de crainte de désertification médicale. Comité de soutien, pétition, manifestations: élus, syndicats et habitants se sont mobilisés depuis plusieurs mois pour éviter la suspension de l'activité, synonyme pour eux de fermeture à terme. Alain Lassus, le maire PS de Decize a dénoncé dans les médias locaux une volonté délibérée de démanteler le service.


Source : legeneraliste.fr