« Une manière de susciter des vocations »  Abonné

Publié le 12/02/2010

« Je crois que nous avons été les premiers à signer, c’était au mois d’octobre. Notre maison de santé accueille douze activités de santé différentes et 42 professionnels différents, dans lesquels, j’inclus évidemment les secrétaires et les femmes de ménage. Je vois dans ces NMR une nouvelle façon d’aborder la coopération interpro, qui formalise l’existant. D’ailleurs les externes et les internes que nous hébergeons à demeure dans le cadre de leurs stages de médecine générale regardent ce dispositif avec un vif intérêt.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte