Une journée pour savoir si on a du souffle

Publié le 13/10/2010

Les pneumologues ouvrent leurs portes, jeudi, à l'occasion de la première Journée mondiale du souffle, pour proposer au public de mesurer son souffle par un spiromètre, alors que les maladies respiratoires - cancer du poumon, bronchite chronique obstructive (BPCO), apnée du sommeil, asthme, tuberculose... - représentent la troisième cause de mortalité dans le monde. En France, l'asthme et la BPCO touchent au total plus de six millions de personnes. Le pneumologue Thierry Chinet (Hôpital Ambroise-Paré, AP-HP) recommande une surveillance du souffle pour les fumeurs dès 40 ans - le tabac est la principale cause de la BPCO - et « pour tous les patients qui présentent des signes respiratoires quel que soit l'âge ». Plus de 70 pays participent à cette journée de sensibilisation organisée par l'European Respiratory Society. En France, la journée est relayée par la Société de pneumologie de langue française, la Fédération française de pneumologie et le Comité national de lutte contre les maladies respiratoires.

Voir la liste des villes participantes.


Source : legeneraliste.fr