Une infirmière pour succéder à Bernard Thibault ?

Publié le 26/05/2012

Nadine Prigent va-t-elle remporter la bataille de succession à la tête de la CGT ? Si tel était le cas, ce serait la deuxième grande centrale à puiser dans sa Fédération santé pour trouver son leader, dix ans après l’accession de François Chérêque à la tête de la CFDT. Cette infirmière de 54 ans qui a travaillé à l’hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt, a dirigé la CGT-Santé pendant dix ans jusqu’en juin 2011 et est membre du bureau fédéral a la préférence de Bernard Thibault. Celui-ci a proposé sa candidature vendredi aux dirigeants de la CGT pour lui succéder à la tête de la centrale l'an prochain lors du congrès de mars 2013. Mais l’actuel patron de la CGT ayant été mis en minorité par la commission exécutive de la Centrale, le supens reste entier et c'est le "Parlement" de la CGT (le comité confédéral national) qui tranchera mercredi et jeudi prochains. Critiquée parfois pour son excès de rigidité, Nadine Prigent incarne l’othodoxie de la ligne. Face à elle, elle devrait avoir Eric Aubin, 49 ans, chargé du dossier de la retraite et qui est sur une ligne plus ouverte et contractuelle. Une autre membre de la direction, Agnès Naton, 50 ans, directrice du bi-mensuel La Nouvelle Vie Ouvrière, pourrait également être se mettre sur les rangs.


Source : legeneraliste.fr