Une infirmière de l’Essonne devant les Assises

Publié le 31/05/2010

Une infirmière de Viry-Châtillon (Essonne), Véronique Metelo, 54 ans, comparaît à partir de mardi et jusqu'à jeudi devant la cour d'Assises de l'Essonne pour «empoisonnement sur personne vulnérable» et vol, après le décès d'une patiente âgée souffrant de la maladie d'Alzheimer, le 16 août 2007. Simone Bordenave, 76 ans, avait été retrouvée par les pompiers en arrêt cardio-respiratoire au domicile de l'accusée, qui s'en occupait depuis quelques jours. L'autopsie avait révélé un dosage très important de morphine dans le sang de la défunte, alors que cette substance ne faisait pas partie de son traitement médical et que l'infirmière n'était pas habilitée à lui en faire ingérer sans ordonnance. L’infirmière, qui avait convaincu le fils de la défunte de prendre en charge sa mère, dont l'état de santé s'était détérioré, comparaît aussi pour «abus de faiblesse» et «escroquerie», ayant vidé les comptes en banque de la malade pour s'acheter du parfum, des bijoux et de l'éléctroménager. Jusque-là, Véronique Metelo a nié toute tentative d'homicide et a reconnu avoir administré de la morphine à la vieille dame car celle-ci se plaignait de «douleurs aux jambes». Elle a également admis avoir acquis des objets grâce aux moyens de paiement de sa victime. Cette mère de six enfants est aussi poursuivie pour le vol d'un carnet d'ordonnancement au préjudice de l'hôpital Georges Clemenceau, à Champcueil (Essonne) et le vol d'effets personnels d'une malade hospitalisée à la clinique du Moulin, à Viry-Châtillon, où l'infirmière travaillait.


Source : legeneraliste.fr