Une généraliste à l’Assemblée Nationale!

Publié le 21/07/2012

Elle s’appelle Emilienne Poumirol, elle a 61 ans, est maire socialiste de Donneville en Haute-Garonne depuis 1989. Et dans ce village de 1000 habitants elle est la seule médecin de campagne. Cette fille de républicains espagnols ayant fui le franquisme va rejoindre les 7 autres médecins généralistes déjà présents dans l'hémicycle. Au Palais Bourbon, elle sera la seule femme généraliste députée. Elle y remplacera le ministre des Anciens combattants Kader Arif. Emilienne Poumirol, s'attendait à entrer au palais Bourbon. «Je savais que je courais ce risque, plaisante-t-elle, je savais que Kader (Arif) avait de grandes chances d'être ministre». Attaché à ses patients éparpillés dans plusieurs villages du Lauragais, le docteur Poumirol leur a promis qu'elle continuerait de leur consacrer une journée de consultations par semaine.

Parmi les suppléants des ministres, un autre médecin va aussi faire son entrée au Palais Bourbon. Olivier Véran, 32 ans, est neurologue et enseignant à la faculté de médecine de Grenoble. Aux législatives, il faisait tandem avec Geneviève Fioraso, nouvelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Au Palais Bourbon, et en particulier à la Commission des Affaires sociales où il va adhérer, il devrait faire parler de lui sur les questions de santé, car il a exercé de nombreuses responsabilités syndicales entre 2007 et 2012 : porte-parole et premier vice-président de l'intersyndicat national des internes des hôpitaux (ISNIH) en 2007 et 2008, doyen des internes des hôpitaux de Grenoble, président du syndicat des assistants des hôpitaux (2008-2010), conseiller à l'ordre des médecins (2011). Il a abandonné ses mandats syndicaux fin 2011 pour se consacrer à la politique, adhérant au Parti socialiste il y a juste quelques mois.


Source : legeneraliste.fr