Une étude préliminaire ouvre la voie à un essai clinique du baclofène

Publié le 20/03/2012

Une étude préliminaire, publiée en ligne dans la revue « Alcohol and Alcoholism », montre l'efficacité du baclofène à de très fortes doses contre la dépendance à l'alcool. Conduite par des médecins français, un médecin généraliste, le Pr Philippe Jaury de l’Université Paris-Descartes et le Dr Renaud de Beaurepaire du Centre hospitalier Paul-Giraud, elle ouvre la voie à un essai clinique. Sur 181 patients, gros consommateurs d'alcool, une évaluation a été possible pour 132 d’entre eux. Après une année de traitement avec le baclofène, 80 % étaient devenus soit abstinents (78), soit consommateurs modérés (28). En considérant comme « échecs » les patients « perdus de vue », c’est-à-dire pour qui l'évaluation complète n'a pas pu être possible, le taux de succès atteint encore 58 %. Cette étude préliminaire permet également d'asseoir le protocole d'un essai clinique comparatif qui devrait démarrer en mai et se terminer fin 2013. Un essai mené « en double aveugle, randomisé, contre placebo » qui sera piloté par le Pr Jaury et mobilisera 60 médecins généralistes investigateurs, tandis que 320 patients alcooliques seront suivis sur une année et divisés en deux groupes: l'un prenant du baclofène, l'autre un placebo. L’essai clinique sera financé par la Sécurité sociale à hauteur de 750 000 euros et, pour le reste « par un particulier, un mécène », précise le Pr Jaury, pour un total de 1,2 million d’euros.


Source : legeneraliste.fr