une épidémiologie plus précise  Abonné

Publié le 24/04/2009

Le système de déclaration des maladies professionnelles en France sous-estime largement les allergies respiratoires. L’Observatoire national des asthmes professionnels (ONAP) et l’observatoire régional des rhinites allergiques professionnelles (ORRAP) ont fourni des informations importantes sur leur incidence et leurs étiologies. Ils estiment à 24 cas par an et par million de travailleurs le nombre d'AP, qui concernent en premier les boulangers et pâtissiers (683 cas par million), puis les professionnels de santé, les peintres en carrosserie, les coiffeurs et les métiers du bois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte