Une enquête met en évidence la surcharge de travail chez les soignants hospitaliers

Publié le 02/10/2017
.

.
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Infirmières et aides-soignants qui œuvrent dans nos établissements ne comptent pas leur temps. C'est du moins ce qui ressort de l'enquête menée par la CFDT Santé. Entre le 13 et 19 mars l'avis de 2 587 infirmières et aides-soignants de différentes catégories (bloc opératoire, puériculture, anesthésie), exerçant en majorité dans le secteur public ont été interrogés sur leur journée de travail. 34,6 % ont déclaré avoir travaillé plus longtemps que la durée prévue : la moitié moins de trente minutes, 35 % moins d'une heure.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)