Une discipline en crise ?  Abonné

Publié le 12/03/2010

?Peut-on parler de crise de la médecine générale ? Pour François-Xavier Schweyer, à l’évidence oui. Le sociologue estime qu’en réalité « il existe plusieurs crises», mais « qu’elles ne disent pas tout de la médecine générale de proximité ». Premier élément, « la quète de reconnaissance, que ce soit l'attente d'un rééquilibrage financier qui est aussi d’ordre symbolique ou la définition d'une place dans le système de santé ». Deuxième source d’inquiétude : la désaffection du modèle libéral.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte