« Une décision commune »  Abonné

Publié le 20/02/2009

Crédit photo : ©BURGER/PHANIE

« En fait, la question du lieu où j’allais exercer ne s’est pas vraiment posée. Je suis un enfant de la région, donc ça me semblait normal de m’y installer. Quant à mon épouse, bien que Bretonne d’origine, elle a fait ses études supérieures dans les Deux-Sèvres. Cela dit, nous n’excluons pas de bouger un jour. Mais pas tout de suite, cela ne fait que cinq ans que je suis installé. Quant à notre rythme de vie, c’est véritablement celui que nous avons choisi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte