Si « Le Généraliste » était paru en mars 1907

Une curieuse histoire de cadavre lumineux

Publié le 20/03/2015

« Un phénomène fort étrange, rapporté par "La Revue Britannique” a vivement intrigué ceux qui ont été témoins : c’est celui de la phosphorescence des cadavres. Voici le fait.

Le 11 février 1838, le corps de William Lonkins, âgé de 88 ans, fut reçu à l’école d’anatomie de Webb Street. Le 5 mars, on y reçut aussi celui de Borcham, agé de 45 ans, qu’on avait ramassé dans la rue. Le premier était presque complètement disséqué lors de l’arrivée du second. Il n’en restait plus que l’extrémité inférieure gauche.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)