Une consultation contraception gratuite chez le généraliste

Publié le 29/01/2010

Roselyne Bachelot va demander aux Agences régionales de santé (ARS) de garantir un égal accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) sur le territoire. Alors qu’elle doit se faire remettre lundi un rappoprt de l’Igas sur le sujet, la ministre de la Santé indique, dans un entretien vendredi 29 janvier avec Le Parisien, que le gouvernement va augmenter de 10% la rémunération pour les établissements pratiquant l'IVG. Et elle annonce aussi qu’elle va mettre en place une consultation médicale gratuite et anonyme pour les mineures chez un médecin généraliste pour accéder plus facilement à la contraception, notamment dans les territoires ruraux, où l'accès aux centres de planing familial est difficile.


Source : legeneraliste.fr