Une conduite à tenir de mieux en mieux codifiée  Abonné

Publié le 08/04/2011

La prise en charge d’une hyperglycémie survenant sous neuroleptiques atypiques a récemment été précisée par des recommandations françaises* qui distinguent 2 cas de figures :

Intolérance au glucose

– réévaluer les facteurs de risque cardiovasculaires ;

– mise en place de mesures hygiéno-diététiques ;

– en cas d’échec de ces mesures discuter le changement d’antipsychotique ;

– emploi de la metformine envisageable ;

– l’avis d’un diabétologue pourra être sollicité.

Diabète avéré

– Prise en charge hygénodiététique indispensable ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte