Une campagne pour inciter au don de gamètes

Publié le 04/11/2011

Acheter 10 kg de couches tous les mois, avoir un collier de nouilles à chaque fête des mères... La campagne «d'information et de recrutement» lancée par l'Agence de la biomédecine joue la carte de l'émotion et de la solidarité, pour sensibiliser au don de gamètes, spermatozoïdes ou ovocytes, qui offre «le bonheur d'être parents». Cette campagne -une première- est déclinée sur deux affiches - une rose, une bleue - qui évoquent avec humour les contraintes de la parentalité.

Parmi les 21.759 enfants nés grâce à l'Assistance médicale à la procréation (AMP) en 2009, 1.110 sont nés grâce à un don de spermatozoïdes et 190 grâce à un don d'ovocytes. La France est en situation de «pénurie marquée» pour les ovocytes, a souligné vendredi le Pr Dominique Royère (Agence de la biomédecine). Au 31 décembre 2009, 1.673 couples étaient en attente d'un don d'ovocytes et les délais peuvent aller jusqu'à plusieurs années, poussant certains d'entre eux à se rendre à l'étranger. En 2009, 400 hommes ont donné leurs spermatozoïdes et 328 femmes ont fait don de leurs ovocytes. Beaucoup plus contraignant que le don de spermatozoïdes (stimulation ovarienne par injections et prélèvement sous anesthésie ou analgésique), le don d'ovocytes est aussi moins productif. Pour le don de spermatozoïdes, la préoccupation est de «préserver la diversité des donneurs», afin de répondre aux différents morphotypes des couples receveurs.


Source : legeneraliste.fr