Une année d'attaques contre la liberté d'installation

Publié le 29/12/2017

Maires, parlementaires, institutions, patients... De nombreuses voix se sont élevées tout au long de l'année 2017 pour dénoncer les difficultés d'accès aux soins et demander aux pouvoirs publics de réguler l'installation des médecins libéraux.

Les ministres de la Santé Marisol Touraine puis Agnès Buzyn ont alors été des alliées du corps médical en s'opposant aux demandes de plus en plus pressantes d'un conventionnement sélectif – une installation pour un départ dans les zones surdotées.

Retour sur une année de combat pour le maintien de la liberté d'installation.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)