Analogues du GLP-1

Une alternative en cas d’échec de bithérapie orale  Abonné

Publié le 06/05/2011
À diminution équivalente d’HbA1c par rapport à une insuline basale, l’exenatide permet une perte de poids significative.

Environ 50 % des diabétiques de type 2 traités par deux antidiabétiques oraux auraient un taux d’HbA1C supérieur à 7 % dans la « vraie vie ». Pour ces patients en échec de bithérapie orale, il est classiquement préconisé de prescrire soit une trithérapie orale soit de poursuivre la bithérapie orale et d’y associer une insuline basale. Cependant, « il existe aujourd’hui un consensus d’experts pour ajouter à cet algorithme une troisième possibilité : poursuivre la bithérapie orale en y associant un analogue du GLP-1 », précise le Dr Michael Joubert (CHU de Caen)

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte