Les NACO

Une alternative aux AVK

Publié le 22/02/2013

Les nouveaux anticoagulants oraux sont une alternative aux anti-vitamine K particulièrement en cas de fluctuation de l’INR en dehors de la zone thérapeutique. Ils présentent notamment l’intérêt de ne pas nécessiter de surveillance biologique. En revanche, ils ont aussi certains inconvénients : des risques majeurs d’accidents hémorragiques en cas de surdosage, pas d’antidote spécifique en cas d’accident hémorragique, et ils ne sont pas dénués d’interactions médicamenteuses.

Ces nouveaux médicaments ont obtenu tout d’abord une indication en prophylaxie après chirurgie pour prothèse de hanche ou du genou. Mais ils sont maintenant disponibles à plus forte dose dans le traitement de la maladie thromboembolique veineuse ou dans la prévention des accidents emboliques chez des patients ayant une fibrillation auriculaire non valvulaire.

Enfin, pour le moment, seul le rivaroxaban est indiqué dans le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et en prévention des récidives sous forme de TVP et d’embolie pulmonaire suite à une TVP aiguë.


Source : legeneraliste.fr