Rhumatologie

Un vrai renouveau pour le traitement de la goutte  Abonné

Publié le 26/03/2010
Avec la commercialisation du fébuxostat (Adenuric®), Menarini France et Ipsen comblent l’absence d’innovation dans le traitement de la goutte depuis plus de 40 ans.

La goutte concernerait 1 à 2% des adultes des pays industrialisés soit environ plus de 600 000 personnes en France. Cette prévalence est en constante progression. Comme le rappelle le Pr Thomas Bardin (Lariboisière, Paris) « la goutte n’est pas une maladie bénigne notamment si le traitement est en échec ! » Au fil du temps (10 à 20 ans), les accès douloureux aigus se multiplient, des dépôts inflammatoires (goutte tophacée) se développent ainsi que des arthropathies responsables de destruction osseuse et d’impotence fonctionnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte