Crises pseudo-épileptiques

Un vrai piège  Abonné

Publié le 20/11/2009
Il est parfois difficile de faire la part des choses entre une crise épileptique et une crise psychogène. Epilepsie et migraine partagent aussi des parentés physiopathologiques.
Seule la réalisation d’une vidéo EEG réalisée dans une unité d’épileptologie spécialisée permet...

Seule la réalisation d’une vidéo EEG réalisée dans une unité d’épileptologie spécialisée permet...
Crédit photo : ©PASIEKA/SPL/PHANIE

« Les crises pseudo-épileptiques représentent 20 à 30 % des crises réfractaires investiguées par EEG vidéo dans une unité de monitoring » affirme le Pr Selim R. Benbadis (Hôpital General de Tampa, Floride, Etats-Unis) ; 90 % sont psychogènes. Elles concernent le plus souvent les enfants, les plus de 60 ans et, plus surprenant, 30 % des épilepsies post-traumatiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte