Un traitement anti-cancer prometteur dans la SEP

Publié le 02/11/2012

Un médicament initialement développé pour traiter certaines formes de cancer paraît susceptible d'aider les personnes souffrant de scléroses en plaques (SEP) selon deux études publiées jeudi. Le médicament testé, l'alemtuzumab, développé à l'origine pour traiter une forme de leucémie (laboratoire Genzyme, groupe Sanofi) et d'autres cancers, apporte des améliorations notables en réduisant les "poussées" de la maladie par rapport aux traitements disponibles, selon ces essais de phase 3 sur plus d'un millier de patients. Dans un essai ("CARE MS 1" sur des patients non traités auparavant), le groupe sous alemtuzumab a eu moitié moins de rechutes  au cours des deux ans d'observation (22% contre 40%) par rapport au groupe ayant reçu de l'interféron, note The Lancet, qui publie les deux essais. Des résultats similaires ont été obtenus avec le second essai ("CARE MS 2" sur des patients ayant rechuté sous traitement). Ces résultats «offrent la perspective d'une amélioration significative de la qualité de vie et d'un meilleur avenir», estime Alastair Compston (Université de Cambridge), principal responsable des deux études. L'efficacité du médicament, un anticorps monoclonal, se fait toutefois au prix d'effets secondaires : infections, maladies auto-immunes touchant notamment la thyroïde et chute des plaquettes sanguines, qui requièrent un suivi et une gestion attentifs, selon l’éditorial du Lancet.


Source : legeneraliste.fr