Tenerife

Un tour sous les chants alizés  Abonné

Publié le 23/03/2012
Subtil mélange d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud, les Canaries méritent le détour, l’ile de Tenerife en particulier. Loin de l’image galvaudée d’usine à touristes qui lui est trop souvent accolée, la plus peuplée des sept îles de l’archipel offre, au contraire, un kaléidoscope de paysages étonnants, entre paysages volcaniques et lunaires et forêts quasi tropicales. Un visage méconnu à découvrir d’urgence…

Crédit photo : ©Delimont BSIP

Dernière halte ou presque avant les Amériques, Les Canaries situées à 300 km des côtes africaines sont constituées de sept îles principales, Tenerife et la Gran Canaria étant les plus étendues. L’Archipel doit son nom aux chiens sauvages qui y abondaient à l’arrivée des premiers explorateurs et déjà dans leurs écrits Pline le Jeune et Hérodote parlaient des hommes-chiens qui vivaient dans une île, tout à l’Ouest du monde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte