Un tiers des smicards envisage de réduire encore ses dépenses de santé

Publié le 22/04/2013

Alors que le pouvoir d'achat des Français a baissé pour la première fois en 30 ans en 2012, les Français estiment que la situation risque d'empirer en 2013 et se préparent à réduire encore leurs dépenses en renonçant à des achats plaisir, et pour certains même à rogner sur l'essentiel. Selon un sondage 60 millions de consommateurs/Mediaprism. Parmi les personnes gagnant moins de 1.500 euros par mois, 91% déclarent avoir déjà profondément modifié leurs habitudes de consommation, réduisant aussi bien leurs dépenses d'alimentation (65,3%) que celles de santé (33,4%). En 2013, elles vont encore accentuer cette tendance. Alors que seules 5% des ménages gagnant plus de 3.000 euros envisagent de réduire ses dépenses de santé, elles sont 32% chez celles en dessous du Smic. «Dans les ménages les moins aisés, une personne sur deux (52%) renonce à préserver sa santé: elle n'en a pas les moyens», souligne Thomas Laurenceau. «On est loin de la chasse aux dépenses futiles. Derrière la question du pouvoir d'achat, ce sont désormais des éléments constitutifs de notre pacte social qui se jouent», conclut le rédacteur en chef de «60 millions de consommateurs.»


Source : legeneraliste.fr