Un tiers de coloscopies en plus diminuerait de moitié la mortalité par cancer du colon, selon la SFED

Publié le 17/02/2012

Accroître d'un tiers seulement le nombre de coloscopies pratiquées en France permettrait de réduire de moitié le nombre de morts par cancer colorectal, ont affirmé jeudi des gastro-entérologues de la Société française d'endoscopie digestive (SFED) lors de la présentation d'une journée nationale de prévention de ce cancer qui aura lieu le 27 mars. Environ 1,2 million de coloscopies sont pratiquées chaque année et 400.000 polypes sont retirés chaque année lors de ces examens. Si on augmentait de seulement 30% le nombre des coloscopies en ciblant la population qui présente un «risque élevé» de cancer colorectal, la mortalité par ce cancer serait divisée par deux, a assuré le gastro-entérologue Christophe Cellier. Les cancers du colon et du rectum constituent la deuxième cause de mort par cancer en France avec 17.500 décès par an et arrivent au troisième rang des cas de cancer détectés avec 40.500 cas, soit 11,1% des 365.500 cas annuels de cancer.


Source : legeneraliste.fr