Un syndicat dénonce les carences de l’Éducation nationale en matière de santé

Publié le 02/12/2009

Le syndicat d'enseignants SE-Unsa, deuxième en primaire et troisième dans le secondaire, s'est dit déterminé mardi, lors d'un point de presse, à lutter contre les carences de l'Éducation nationale en matière de santé, en s'appuyant sur une enquête réalisée sur internet. « L'Education nationale doit donner la priorité à la santé », a résumé son secrétaire général, Christian Chevalier, en réclamant une médecine du travail qui actuellement n'existe pas pour les enseignants. Selon une enquête via internet à laquelle ont répondu 5 000 enseignants, 40,9% d'entre eux ont eu des problèmes de santé pendant leur carrière, et parmi ceux-ci 70,5% pensent que ces problèmes ont un rapport avec leur métier. Pour 79,5%, l'administration n'a pas pris en compte ces problèmes médicaux, à la tête desquels figurent le stress (28,2%), la dépression (18,2%), les troubles musculo-squelettiques (18%) et les problèmes de la voix (15,5%). Et pour 63,1% des enseignants ayant répondu, ce sont les conditions de travail qui fragilisent la santé.


Source : legeneraliste.fr