Rhône-Alpes

Un réseau pour soigner l’anorexie malgré le non dit  Abonné

Publié le 16/10/2009
Un réseau de prise en charge des troubles du comportement alimentaire a été mis en place il y a quatre ans dans la région Rhône-Alpes. Il s’organise autour de trois centres de référence et bientôt un quatrième à Grenoble. Il s’adresse notamment aux généralistes, souvent les premiers à accueillir ces personnes en souffrance. Avec une priorité : l’information.

Il est 8h25, chemin des Hêtres, à Saint-Galmier (Loire). Après dix minutes dans la salle d’attente, le Dr Laurence Jacquin, nutritionniste, s’installe face aux Drs Bruno Meyrand et Isabelle Berthouze, généralistes qu’elle vient voir « avec, confie-t-elle, la drôle d’impression d’être une visiteuse médicale ». Mais il faut en passer par là... Coordonnatrice du réseau régional des Troubles du comportement alimentaire (TCA), créé il y a plus de quatre ans, la jeune médecin a notamment pour mission de développer les liens avec les généralistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte