Ostéoporose

Un prescripteur convaincu en vaut deux  Abonné

Publié le 13/02/2015

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Plusieurs études l’ont démontré : en matière d’observance la conviction du médecin est déterminante. Or, dans l’ostéoporose, la perception du risque est souvent minorée et globalement « les médecins sous-estiment l’impact des fractures fémorales sur la mortalité et l'impact des fractures vertébrales sur la qualité de vie » souligne le Pr Erick Legrand (Service de rhumatologie, CHU et Université d’Angers).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte