Un première dans le cancer du sein  Abonné

Publié le 21/02/2014

Alors que classiquement, face à un cancer, l’analyse du génome se résume à la recherche de mutations correspondant aux molécules disponibles pour cette pathologie, une équipe de l’IGR propose une approche inédite qui consiste à analyser de façon étendue le génome de la tumeur, sans à priori, puis à rechercher le traitement le plus adapté en allant « piocher » parmi toutes les thérapies ciblées existantes y compris celles en développement, soit au total plus de 300 molécules.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte