Rhinite allergique et urticaire

Un nouvel anti-H1 sans sédation  Abonné

Publié le 10/11/2011
Anti-allergique aussi efficace que les antihistaminiques de deuxième génération les plus récents, la bilastine (Inorial®) est une molécule originale qui se démarque de ces prédécesseurs par sa maniabilité et son profil de sécurité.

Les anti-histaminiques H1 représentent le principal recours thérapeutique pour les rhino-conjonctivites allergiques puisqu’ils sont prescrits dans 91,7 % des cas. Les recommandations de l’ARIA (Allergic Rhinitis and Its Impact on Asthma) les propose dans tous les cas d’allergie. Ces dernières années ont vu les efforts thérapeutiques porter essentiellement sur l’amélioration de la tolérance des molécules antihistaminiques mises sur le marché, notamment en termes de sédation, d’interférences alimentaire et médicamenteuse et de tolérance cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte