Un nouveau moyen de détection d’Ebola développé par les nippons

Publié le 09/04/2015

Crédit photo : EYE OF SCIENCE/PHANIE

Une équipe de chercheurs japonais de l'université de Nagasaki et du groupe Toshiba affirment avoir confirmé fin mars en Guinée la fiabilité d'un test de détection du virus Ebola qui donne un résultat en moins de 12 minutes en moyenne. Après avoir expérimenté le dispositif sur 100 personnes, ils ont obtenu exactement les mêmes résultats qu’avec le système actuel (dispositif de transcription inverse de réaction en chaîne par polymérase (RT-PCR) ) soit 47 cas positifs et 53 négatifs.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)