Un nouveau gène suppresseur de tumeur identifié

Publié le 01/07/2011

Un nouveau gène suppresseur de tumeur vient d’être identifié par une équipe de l’Inserm. Baptisé TET2, ce dernier semble jouer un rôle majeur dans le contrôle de la prolifération de certaines cellules souches hématopoïétiques, comme l’ont démontré Olivier Bernard et coll.* dans des travaux à paraitre dans la revue Cancer Cell.

Ces chercheurs ont généré des lignées de souris chez lesquelles l’expression du gène TET2 avait été modifiée, puis analysé l’impact de ces modifications sur la prolifération de certaines cellules souches notamment hématopoïétiques. Résultats : les souris déficientes pour TET2 présentaient une quantité supérieure à la normale de cellules hématopoïétiques immatures. Avec le temps, ces souris ont développé des hémopathies myéloïdes proches de leucémies humaines.

En parallèle, l’analyse d’échantillons humains, provenant de patients atteints d’hémopathies lymphoïdes, montrent qu’il existe des mutations de TET2, dans ces pathologies.

Tous ces résultats confirment qu’une inactivation de la fonction du gène TET2 entraine le développement de tumeurs.

« Nos observations indiquent que les stratégies thérapeutiques devront à l’avenir tenter de cibler les cellules souches hématopoïétiques pour éradiquer ces maladies. On peut par exemple espérer que la restauration de la fonction de TET2 dans des cellules souches hématopoïétiques puisse être une nouvelle solution thérapeutique dans une grande proportion d’hémopathies malignes. » conclut Olivier Bernard.

* Inserm U 985 « Génétique des tumeurs “ / Institut de cancérologie Gustave Roussy

Source : legeneraliste.fr