Contraception

Un mot d’ordre, l’observance  Abonné

Publié le 04/06/2010
?La France se situe au premier rang mondial en terme de couverture contraceptive, pourtant le nombre d’IVG pratiquées chaque année ne diminue pas. Plus de 70?% des femmes ayant subi cette intervention étaient sous contraception médicale au moment du rapport. Un constat qui pointe du doigt l’inadéquation des méthodes contraceptives et l’inobservance des patientes. Réussir à les convaincre de respecter scrupuleusement leur contraception est un enjeu majeur.

Crédit photo : ©BSIP/CHASSENET

Chaque année, 200 000 IVG sont pratiquées en France dont plus de 30 000 chez les moins de 20 ans, malgré un taux de couverture contraceptive en augmentation. Dans 80 % des cas, il s’agit d’une contraception médicale. Utilisée par 60 % des femmes, la pilule occupe une place de choix dans notre pays, suivie par le stérilet (23 %) et les autres méthodes (16 %). Selon le rapport de l’Igas publié en 2009 (voir encadré), cette « apparente stabilité » du nombre d’IVG serait le signe d’une meilleure maîtrise de la fécondité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte