Un médecin de la Cotorep devant le tribunal de Montpellier

Publié le 01/12/2010

Trois ans de prison dont un an ferme et 60.000 euros d'amende ont été requis mardi à Montpellier à l'encontre d'un médecin accusé d'avoir falsifié des dossiers de demande d'allocation adulte handicapé au bénéfice d'une trentaine de personnes. Certaines d'entre elles, appartenant à la communauté gitane, ont touché plus de 40.000 euros d'allocations. Le procès s'est déroulé lundi et mardi devant le tribunal correctionnel de Montpellier. Le préjudice total de la Caisse d'allocations familiales est estimé à environ 900.000 euros. Pour sa défense, ce médecin de la Cotorep a affirmé qu'il avait fait l'objet de pressions et de menaces. Il a déclaré qu'il n'avait jamais reçu d'argent en contrepartie.


Source : legeneraliste.fr