Si « Le Généraliste » était paru en 1920

Un macrobite pas banal

Par
Publié le 15/03/2017
Histoire

Histoire

Il s'agit d'Alfred Franklin, auteur de plusieurs volumes sur la vie privée d'autrefois, entre autres consacrés aux médecins, aux variétés chirurgicales, à l'hygiène, etc.
Alfred Franklin, qui a succombé plus qu'octogénaire, fut jadis un client du Dr Gaube ; il avait pris soin de rédiger lui-même sa « fiche » médicale :

Examen physique
Santé restée toujours excellente. Caractère très gai.
N'a presque jamais pris de médicaments. Aucun depuis plus de vingt-cinq ans, pas même une purgation.
Peut supprimer un repas sans aucun inconvénient, sans même que l'appétit au repas suivant soit augmenté.
Jusqu'à l'âge de 75 ans, a vécu presque uniquement de viande et de sucre. Point de légumes.
N'a jamais cessé de fumer beaucoup, surtout la pipe, depuis plus de 65 ans.
Quatre passions : les femmes, les chiens, le tabac et le sucre.
Marche sans fatigue pendant plus de trois heures.
Ne se sert pas de verres dans le travail.
Sommeil toujours profond et régulier, de 8 à 9 heures.
Voix pour le chant restée très pure, sans nul chevrotement.
Pas le plus léger tremblement dans les mains.
Porte encore un poids de vingt kilos avec un doigt.

Examen intellectuel
S'avoue fort heureux et l'a toujours été.
Est toujours et en toute saison, au travail le matin depuis 5 ou 6 heures jusqu'à 10 heures. Sauf recherches dans les bibliothèques jamais aucun travail dans la journée, consacrée à des métiers manuels et parfois très pénibles.
A été neuf fois couronnés par l'Institut, l'Académie de médecine, etc.
A eu, cette année-ci, deux volumes couronnés par l'Académie des sciences morales et politiques.

Juillet 1915

En somme, il en paraît résulter que bonne humeur et bonne santé sont facteurs de longévité.

 La Chronique médicale », 1920)


Source : legeneraliste.fr