Dr Éric Henry*:

« Un lien dont nous avons besoin »  Abonné

Publié le 18/11/2011

«L’impact des visiteurs médicaux sur mes prescriptions est nul. Mais pour moi, l’information qu’ils me délivrent est importante. Celle qu’ils me donnent je n’irai pas la chercher ailleurs par manque de temps. Je leur ai prévu un créneau horaire de 15 minutes tous les jours. Ils savent qu’ils ne peuvent pas venir me déranger sur mes horaires de consultation. Les visiteurs médicaux permettent aussi de créer un lien entre les soignants et les laboratoires. Un lien dont nous avons besoin. Grâce à leur présence ils nous informent des projets des laboratoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte