Cardiologie

Un grand pas pour l’apixaban  Abonné

Publié le 30/09/2011
L’essai Aristotle a fait l’événement au congrès de l’European Society of Cardiology en montrant une nette supériorité de l’apixaban sur la warfarine dans la fibrillation atriale.

L’apixaban conforte son avantage. Par rapport à la warfarine, ce nouvel anticoagulant réduit de 21 % le risque d’AVC ou d’embolies systémiques tout en réduisant de 31 % le risque de saignement majeur et de 11 % le risque de décès de toutes causes, selon les résultats de l’essai ARISTOTLE (Apixaban for réduction in stroke and other thromboembolic events in atrial fibrillation) simultanément publiés dans le New England Journal of Medicine. 18201 patients en FA et un facteur de risque additionnel d’AVC ont été inclus dans cette étude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte