Entretien avec François Bayrou

« Un gouffre s’est créé entre les gestionnaires et les médecins ! »  Abonné

Publié le 17/02/2012
Il est contre le paiement à la performance et contre la légalisation de l’euthanasie. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, le candidat centriste veut relever le défi de l’accès aux soins : un «Bouclier santé» pour les plus pauvres et une hausse ciblée du numerus clausus en direction des zones déficitaires. François Bayrou ne cache pas non plus son inquiétude, « quelque chose ne passant plus » entre les médecins et les décideurs.

Crédit photo : ©de la moissonniere

Le Généraliste. Quels sont, selon vous, les problèmes majeurs à résoudre pour le système de santé français, dans les cinq années à venir ?

François Bayrou. Le premier problème est le gouffre qui s’est créé entre les gestionnaires du système de santé et les médecins. L’impression de ne pas être entendus, d’être submergés de tâches ou de contraintes qui éloignent de l’acte médical, de la vocation médicale. Et ce n’est pas de la mauvaise volonté. Contrairement à ce que certains disent, les médecins ne sont nullement indifférents aux impératifs de gestion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte