Témoignages

« Un gosse de 24 ans »  Abonné

Publié le 25/03/2011

« Je pense que nous avons tous en tête la mort qui nous a marqués, la première, pas forcément en terme chronologique, mais celle qui reste gravée. En ce qui me concerne, c’était un accident de la route. Un gosse de mon âge, 24 ans, et qui avait le même nom de famille que moi. Ca m’est d’autant plus resté que le policier m’a demandé de procéder à une ponction intra-thoracique pour vérifier le taux d’alcoolémie. Bien sûr, avec la pratique, on apprend la distanciation, mais selon le degré de proximité, la mort d’un patient reste parfois difficile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte